Démarrer avec Uptime / A quoi sert le diagnostic gratuit ?
A quoi sert le diagnostic gratuit ?

Qu’est-ce que le diagnostic Uptime ?

Le diagnostic Uptime permet de mettre en oeuvre notre transparence dès le début de la relation commerciale : nous allons inspecter gratuitement vos appareils et vous donner un premier avis sur leur état et leur maintenance actuelle.

Ce diagnostic va être réalisé par un expert Uptime, qui aura une expérience à la fois en maintenance d’ascenseur, et à la fois en contrôle technique d’ascenseur. Nos auditeurs sont d’anciens techniciens de maintenance, devenus auditeurs chez un bureau de contrôle (Socotec, Bureau Veritas, Apave, …).

Les caractéristiques du diagnostic Uptime sont les suivantes :

  • Il faut que l’ascenseur soit en fonctionnement, et que nous ayons l’accès aux installations pour un déroulement complet ;
  • Le diagnostic dure entre 30 et 45 minutes par ascenseur ;
  • L’expert ne fait qu’observer ;
  • Son objectif est orienté maintenance et non conformité (c’est un diagnostic plutôt qu’un contrôle réglementaire) ;
  • Il est gratuit, et toujours réalisé avant un devis Uptime.

Comment est-il utilisé ?

Le diagnostic va permettre de :

  1. Déterminer précisément le matériel concerné, et ainsi valider la prise en charges des ascenseurs par Uptime ;
  2. Démarrer la collecte d’informations nécessaires à un changement de prestataire efficace et sans interruption de service ;
  3. Repérer des écarts majeurs de conformité ou de fiabilité.

Ce dernier point est le plus différentiant pour un client : Uptime ne va pas vous prévenir après avoir pris les ascenseurs en maintenance que d’importants travaux sont à prévoir dans les années à venir, mais avant.

Le diagnostic étant de courte durée et uniquement observateur, tous les écarts ne seront pas nécessairement identifiés. Mais les plus critiques vous seront mentionnés en amont.

La transparence : travaux obligatoires et travaux recommandés

Ainsi, si des écarts majeurs sont repérés, nous les mentionnerons dans notre devis, sous deux catégories :

  • Travaux obligatoires : sans ces travaux, l’ascenseur ne peut fonctionner normalement. Ces cas sont très rares, et lorsque nous observons de tels écarts, ils ont déjà été constatés par l’ascensoriste en place, ou un contrôle technique, et ont fait l’objet d’un devis.
  • Travaux recommandés : le cas plus fréquent, où nous détectons une nécessité de réaliser des travaux à moyen terme, et préférons prévenir nos clients en amont.