Le monde de l'ascenseur / Le piège de l’ascenseur : les coûts cachés
Le piège de l’ascenseur : les coûts cachés

Contrat de maintenance vs travaux

Le contrat de maintenance d’un ascenseur doit couvrir toutes les opérations courantes de l’appareil : maintenance préventive, maintenance corrective, présence aux contrôles techniques réglementaires…

Ce qui est toujours exclu, ce sont les travaux. En effet, ils ne peuvent être que difficilement ajoutés à l’avance dans le prix annuel d’un abonnement de maintenance. Les travaux peuvent avoir deux sources :

  • ajout de pièce ou modification pour se conformer aux nouvelles normes de sécurité,
  • ou modernisation des organes de l’ascenseur devenus trop anciens.

Qu’en est-il des pièces ? La réparation ou le remplacement de ces dernières peut être inclus ou non dans le contrat, comme nous le détaillons ci-dessous.

Contrat simple et contrat étendu

Les conditions des contrats de maintenance ascenseur ont été standardisées dans une Norme Française, l’AFNOR NF P 82-022, qui sert de référentiel. Notamment, cette dernière distingue deux types de contrats :

  • le contrat simple, dans lequel peu de pièces sont incluses ;
  • le contrat étendu, dans lequel la majeure partie des pièces amenées à remplacement à court et moyen terme est incluse.

Les différences de prix étant minimes dans la pratique du marché, les contrats étendus sont à l’avantage du client. Uptime, par exemple, ne propose que des contrats étendus.

Quelles pièces sont-elles couvertes, exactement ?

Dans le cadre du contrat étendu, il est plus facile de lister les pièces qui ne sont pas incluses, selon la norme AFNOR :

  • les éléments structurels de l’ascenseur : cela va de la structure de la cabine, aux guides en gaine ;
  • les éléments d’habillage ou d’ornement : plancher, parois, …
  • ou tout ce qui est externe et lié au bâtiment (du tableau d’arrivée de courant aux systèmes d’antiparasitage).

Tout le reste, les pièces des organes de l’ascenseur, de la porte cabine à l’armoire électrique en passant par les composants électroniques et les composants du moteur, sont inclus.

Vous pouvez consulter à ce titre la liste des pièces du contrat Uptime directement inspirée de la norme AFNOR ; ainsi que l’intégralité des conditions du contrat Uptime.

Quelles sont alors les limites à cette couverture ?

Bien évidemment, les limites des contrats de maintenance (causes extérieures, du vandalisme aux inondations) sont applicables sur les pièces aussi. Mais compte-tenu de l’âge avancé du parc français, d’autres limites sont aussi utilisées.

La vétusté - pourquoi, comment ?

La vétusté, qui se définit par “État de détérioration produit par le temps.” (Larousse), correspond donc à l’usure des composants par le temps, qu’ils soient utilisés ou non.

La couverture des pièces dans les contrats étendus est ainsi limitée à certaines périodes de vétusté, à nouveau, selon un cadre défini dans la norme AFNOR. Cela permet de ne pas avoir des contrats de maintenance hors de prix en fonction de l’âge des ascenseurs et de la vieillesse des composants. Une bonne maintenance rallonge la durée de vie des pièces, mais ne peut indéfiniment la prolonger.

Ainsi, la norme AFNOR estime que passé certains délais, les pièces ne seront plus couvertes par le contrat étendu :

  • 30 ans pour les éléments mécaniques ;
  • 20 ans pour les éléments électromécaniques ;
  • 10 ans pour les éléments électroniques.

Lorsque l’on se trouve dans ce cas, il est souvent moins cher et plus efficace de réparer que de remplacer : c’est la politique d’Uptime pour pérenniser vos équipements.

Obsolescence, usure excessive et zèle commercial

De la sorte, éviter des coûts cachés derrière des formules étranges correspond à devoir se former à la technicité ascenseur, et investir une énergie importante à éplucher tous les devis et emails, en vue de comprendre leur justification et leur coût… ou sélectionner la transparence Uptime, notre respect de nos engagements contractuels et de la norme AFNOR.

Qu’est-ce que la transparence ?

  • Uptime est le seul ascensoriste qui publie ses prix.
  • Uptime est le seul ascensoriste qui publie son contrat.
  • Uptime est le seul ascensoriste qui publie sa performance.