Technologie

Le map® est le système technologique complet d'uptime

Le map® est le système technologique complet d’uptime. Il comprend, et c’est sa force, tous les outils qui servent au quotidien à nos équipes opérationnelles, support client et commerciales. Au coeur du map®, il y a la volonté de fournir un moyen de décupler la qualité de service fournie par uptime, pour le bénéfice de nos clients. La clé pour nous réside dans le développement d’un système de maintenance prédictive pour ascenseur.

 

Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?

Quand on parle de maintenance d’un système physique (qui peut donc se dégrader avec le temps et avec l’usure causée par son utilisation), on distingue généralement deux grandes approches :

  • l’approche réactive : je n’interviens sur le système que lorsqu’il tombe en panne. À ce moment là je répare ou remplace le ou les composants défectueux. Cette approche peut être moins onéreuse si le coût d’une panne est moins important que les moyens qu’il faudrait mettre en place pour l’éviter, mais c’est aussi certainement l’approche qui mène au plus d’indisponibilité du système
  • l’approche préventive : j’interviens plus ou moins régulièrement pour effectuer des réparations et vérifications sur le système, en espérant que cela évite qu’il tombe en panne. Cette approche nécessite donc plus de moyens, en fonction de la fréquence et de l’intensité des interventions régulières

Dans l’approche préventive, on peut enfin distinguer plusieurs manières de faire ces visites de maintenance : régulièrement selon un calendrier fixe (comme c’est le cas théoriquement dans l’ascenseur), en fonction de critères d’utilisation (comme le changement de courroie tous les 130000 kms pour une voiture), ou en fonction de conditions plus complexes corrélées avec l’usure des composants – c’est là qu’on peut parler de maintenance prédictive.

Concrètement, on peut appliquer deux approches en parallèle à l’ascenseur :

  • d’une part, calculer des critères d’utilisation amenant à une réparation. Si dans l’automobile, ou dans la plupart des secteurs industriels, les composants d’un système ont des durées de vie (typiquement en nombre de cycles) connues qui permettent de déterminer des critères de remplacement, ce n’est pas le cas de l’ascenseur. Avec suffisamment de données sur les défauts relevés sur un parc d’ascenseur, il est cependant possible de déduire de tels critères, en fonction notamment du trafic. Par exemple, il est possible de déterminer à quelle fréquence il faut remplacer des galets de porte cabine pour un ascenseur à portes automatiques si l’on a suffisamment d’historique sur les défaillances de ce composant.
  • d’autre part, il est possible d’étendre ce principe à des critères plus complexes, pour moduler la fréquence et le contenu des interventions préventives. Grâce à des algorithmes se basant sur des mesures physiques, des caractéristiques du système, et une corrélation avec un historique de défaillance, on peut déterminer des actions préventives à mettre en place pour minimiser l’indisponibilité du système tout en évitant au maximum les surcoûts liés à des actions préventives trop fréquentes ou trop prématurées. Concrètement, cela veut dire qu’on peut guider le technicien dans sa visite de maintenance, en lui fournissant des recommandations de réglages et de remplacement déterminées à partir de l’observation du comportement du système.

Concrètement, qu’est-ce que ça veut dire pour les clients uptime ?

 

 

Prenons le cas d’un ascenseur standard. Aujourd’hui, il doit être révisé toutes les 6 semaines, mais les visites se limitent souvent à des contrôles de sécurité qui n’ont pas de réelles valeurs pour éviter des pannes. Demain, avec le map®, le technicien pourra être informé que les galets de porte au 5e étage sont probablement abîmés. Il pourra ainsi préparer sa visite en ayant la pièce avec lui au moment de la visite, et concentrer son attention spécifiquement sur cette porte, pour remplacer les galets s’ils sont effectivement proches de leur fin de vie. Ainsi, il aura évité une panne à l’ascenseur, mais n’aura remplacé cette pièce qu’au moment nécessaire.

Comment ?

Chez uptime, on a compris que le développement d’un tel système ne pouvait passer que par une intégration très forte entre toutes les équipes qui travaillent autour de l’ascenseur : de l’ingénieure R&D au technicien, en passant par le commercial et le responsable support client. Ainsi, la création du map® nécessite la conjonction de plusieurs facteurs :

  • des techniciens experts, à même de fournir leur connaissance métier, et de renseigner les niveaux d’usures constatés sur le terrain
  • des équipes commerciales et support client au plus proche des besoins de nos clients et des usagers de l’ascenseur, nous permettant d’anticiper les impacts potentiels de chaque nouveau développement
  • un système IoT performant, capable de collecter et transférer en temps réel des informations sur le statut de fonctionnement de l’ascenseur

 

La clé bien sûr, est que ces trois composants soient interconnectés. Un frein majeur au développement d’un tel système chez des acteurs plus traditionnels est leur fonctionnement en silos. Chez uptime, même si les équipes techniques, commerciales, support client et R&D sont distinctes, nous avons créé une véritable synergie entre elles. Grâce à des contacts quotidiens (les techniciens sont par exemple intégrés toutes les semaines au développement de nouvelles fonctionnalités) et des mécanismes encourageant un fonctionnement transverse (le framework OKR par exemple), les expertises de chacun sont combinées pour faire évoluer le map.

Boitier connecté traditionnel
Maintenance corrective
Signalement des pannes à distance
Identification précise de la source du problème
Maintenance prédictive
Chaque observation et action du technicien enrichit l’intelligence artificielle
L’intelligence articielle préconise les actions préventives pour éviter les pannes des mois à l’avance
Boitier connecté traditionnel
Maintenance corrective
Signalement des pannes à distance
Identification précise de la source du problème
Maintenance prédictive
Chaque observation et action du technicien enrichit l’intelligence artificielle
L’intelligence articielle préconise les actions préventives pour éviter les pannes des mois à l’avance

Stack technique

Aujourd’hui, le map® est l’incarnation de ces 3 facteurs. Il comprend d’une part, 2 applications métier pour notre équipe opérationnelle : Field, l’application mobile compagnon de nos techniciens, qui leur permet de piloter leur journée, mais aussi d’obtenir des informations en provenance du boîtier, et de rapporter des données précieuses sur leurs actions, et HBO, l’outil web qui permet à nos managers opérationnels de gérer l’ensemble du parc uptime. Côté client, nous avons développé la plateforme uptime Connect, permettant de transmettre toutes les informations nécessaires sur le parc en gestion chez uptime. Enfin, la donnée de fonctionnement est capturée par notre boîtier ELAN développé en interne.

Justement, ce boîtier est la clé qui nous permet de fournir une vraie valeur sur le terrain. Contrairement à l’approche intuitivement prise par plusieurs acteurs sur le marché, nous avons choisi non pas d’ajouter des capteurs physiques sur les ascenseurs que nous maintenons, mais plutôt de nous appuyer sur ceux qui existent déjà, et qui sont accessibles à travers la carte de contrôle (le « cerveau ») de l’ascenseur. L’avantage est que cette donnée est beaucoup plus normalisée, moins dépendante des différences physiques entre les installations, et beaucoup plus simple à capter (installer des capteurs sur un ascenseur peut se révéler très coûteux si l’on veut une donnée intéressante). L’inconvénient évidemment, c’est que récupérer cette donnée nécessite de pouvoir comprendre chaque carte de contrôle de chaque constructeur – nous avons donc développé une expertise dans ce sens.

Côté algorithmie, nous avons développé les outils nécessaires, nous permettant

  1. de visualiser et d’analyser les données opérationnelles, en croisant nos données terrain (en provenance de Field), IoT (ELAN) et client (Salesforce), le tout sur Metabase
  2. de développer des algorithmes de maintenance prédictive (et d’amélioration du curatif, comme la détection de panne), de les mettre en production et de les mesurer simplement

Découvrez le map®

Le Moniteur d'Activité Prédictif, une technologie uptime

Changez pour uptime
sans interruption de service

Votre contrat à partir de 1990 €/an
Comment ça se passe

Blog & actualités

Ag en 2020
Gestionnaire de copropriété

Organiser une assemblée générale en 2020 : quelles sont vos options ?

La distanciation sociale imposée par la pandémie de Covid-19 a été une épreuve pour un grand nombre de professionnels. Vous êtes bien placé pour le savoir en tant qu’administrateur de biens ! Heureusement, l’ordonnance n° 2020-595 du 20 mai dernier offre des alternatives sur la tenue des assemblées générales à distance. Jusqu'à aujourd'hui, la participation à distance à une assemblée générale de copropriété était certes possible… mais à la seule condition que cette disposition ait été votée lors d'une précédente AG. Autre bonne nouvelle, l’ordonnance gouvernementale étend la possibilité pour les copropriétaires de statuer des décisions au moyen du vote par correspondance lorsque la visioconférence (ou l'audioconférence) s’avère impossible. On vous en dit plus sur les alternatives à votre disposition pour organiser une assemblée générale.

Voir toutes les actus
Abonnez-vous
à notre newsletter
Politique de confidentialité
Maintenance 24/7
01 84 25 05 16
Équipe commerciale
01 84 25 06 28
Simuler votre contrat
Bureaux
89 boulevard Pereire,
75017 Paris


Centre Technique
112 Quai de Bezons,
95100 Argenteuil

uptime on Facebook
uptime on LinkedIn
  • A propos
  • Nos techniciens
  • Notre équipe RD
© uptime 2020. Tous droits réservés